Seconde place pour Hélène Defrance et Camille Lecointre à la world cup de Majorque

11 avril 2014

Le duo nouvellement formé par Camille Lecointre et Hélène Defrance vient de s’illustrer de la plus belle des manières à Palma lors de l’étape de l’Isaf Sailing World Cup.

 A l’issue de 5 jours de compétition et de la Medal Race, elles remportent la médaille d’argent derrière le duo médaillé Olympique néo-zélandais et devant 45 équipages.

Formé depuis six mois, le duo féminin français 470 de l’équipe de France de voile Olympique n’a pas perdu de temps. Alors qu’elles avaient conclu de belle séances d’entraînement à Rio, Miami et Brest, Camille et Hélène ne s’étaient frottées qu’à une concurrence limitée sur les épreuves hivernales. L’étape de la Coupe du Monde à Palma revêtait donc une importance toute particulière avec comme objectifs d’analyser leurs forces et déceler leurs points de progression. Après avoir été en tête chaque jour jusqu’à vendredi,  la Medal race s’est avérée difficile pour le duo français après un rappel individuel sur la ligne de départ.  Pas démontées pour autant, les deux françaises ont remonté la flotte pour se recaler devant leurs adversaires. Seul l’équipage néo-zélandais leur a échappé ….

 

Camille Lecointre « Les conditions météo étaient un peu compliquées avec de grosses bascules de vent. Vendredi, c’était la journée à ne pas louper avant la Medal race. Une fois de plus ça s’est super bien passé. Nous avions 7 points d’avance sur les néo-zélandaises et les 3è étaient trop distancées pour nous rattraper. Mais ça s’est mal goupillé. Nous avons du réparer une faute par un 360 au top départ. Nous sommes parties dernières puis la flotte nous a engagées du mauvais côté du plan d’eau. Au 2è bord de près, nous sommes bien remontées en 6è position. Mais les néo-zélandaises aussi … La première place paraissait accessible mais il aurait fallu remonter un peu plus.  Nous sommes tout de même super contentes de voir que nous avons plein de points forts et qu’avec du vent, même si ce ne sont pas nos conditions idéales, nous ne sommes pas ridicules ! C’est très positif et rassurant pour la suite de la saison. »

 

Hélène Defrance : « C’était un peu l’inconnue cette régate parce que je ne savais pas quel serait le niveau de la flotte. Nous étions assez à l’aise et nous avons encore une marge de progression. Il n’y a pas eu de tension, c’était hyper agréable de naviguer toutes les deux ensemble. »

 

Gildas Phiippe, entraîneur « Elles ont super bien navigué sur un plan d’eau compliqué avec toutes les grandes concurrentes de la série. C’était le premier test grandeur nature pour Camille et Hélène. Tactiquement ce n’était pas facile, elles ont été très adroites et impressionnantes. Elles sont en avance sur les objectifs de la saison, elles sont vraiment bien dans le match. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.